Végétaliser Liège avec des plantes comestibles…

Article dans La Libre le 12/06/2017. La belle idée du « permis de végétaliser » !  http://www.lalibre.be/regions/liege/vegetaliser-liege-avec-des-plantes-comestibles-593d877fcd700225435c2a0a

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Plantations partagées à la Rue Albert Allard à Tournai.

Retrouvez l’article du Courrier de l’Escaut le 14/06/2017 : http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170613_01018214/nourriture-a-partager-une-rue-devenue-comestible

photo

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Tony Roupin devient coordinateur adjoint de Incredible Edible ! Bienvenue à toi Tony !

A l’initiative des potagers urbains en 2013, Tony Roupin est le moteur du mouvement Incredible Edible (Les Incroyables comestibles) à Tournai.

117521191792548

Dont voici le groupe en ligne 

Les bacs potagers se multiplient ainsi que des initiatives de jardins partagés.

Une page Facebook réunit aujourd’hui 3.160 membres.

Avec le soutien de Sylvie Vandemeersche (coordinatrice unique jusqu’à présent en Belgique) et François Rouillay (initiateur des Incroyables Comestibles en France et ancien coordinateur mondial Incredible Edible), le Tournaisien devient dès lors co-administrateur du site national. “Après avoir enflammé Tournai, un peu bougé la Wapi, je suis prêt à aider l’explosion de la comestibilité en… Belgique ! (Et défendre les idées et intérêts du mouvement à l’international, c’est plus urgent que jamais pour notre santé et notre environnement à tous) ! Merci Sylvie et François pour votre confiance ! Vive les villes comestibles !” a-t-il déclaré sur sa page Facebook.
En 2014, Noyélé consacrait un reportage au démarrage du mouvement à Tournai.
Regardez ce reportage d’Aniko Ozorai

Le reportage commence à la 31 ème minute….

En route vers l’abondance, ensemble nous sommes plus fort ….

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Gratiferia à Enghien

Ashampoo_Snap_2016.03.18_13h25m05s_006_.pngA N

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La GRATIFERIA – Flagey reprend !

12814167_1051139478266030_1255139112324405353_n.pngVenez avec ce dont vous n’avez plus besoin, repartez avec ce qui vous sera utile, et surtout venez! C’est une chouette opportunité de rencontre et d’échange dans le quartier.

LE SAMEDI 19  MARS de 13h00 à 15h00 !

<<<OU? Devant l’église de la place flagey, à côté du Café Belga, sur les bancs.

>>>Un Marché Gratuit, c’est quoi ?>>
C’est une brocante 100 % gratuit! Venez avec ce dont vous n’avez plus besoin, ou les mains vides, repartez avec ce qui vous est utile (ou rien). Il s’agit d’ouvrir un espace de gratuité pour quelques heures. On propose donc à qui le veut de s’installer avec nous au Parvis de la St.Croix. Livres, vêtements, objets de décoration, plantes… sont donnés, reçus, échangés. Le Marché Gratuit c’est l’occasion de trouver l’objet dont on a besoin, mais aussi de faire de nouvelles rencontres !

Il n’est évidemment pas nécessaire de donner pour recevoir. >>>Autre petite précision : si vous venez vous désencombrer de quelques affaires, nous vous demandons de reprendre avec vous les objets qui n’ont pas trouvé d’acquéreur. Ramenez-les à un futur marché gratuit, ce sera l’occasion de se revoir !

Soyez donc nombreux à nous rejoindre et partageons des objets, mais aussi des mots, des paroles et des moments enrichissants ! Avis aussi aux musiciens qui souhaiteraient venir ajouter une couche à l’ambiance 🙂

Comme toujours, nous serons juste à côté des nos amis de la Dégustation de Bon Sens Bruxelles-Flagey – qui font des repas gratuit avec les restes du marché – venez découvrir, venez donner un coup de main, ou juste manger un ptit bout avec nous!
————————————-
Après le marché: 15:00-15:30 – Assemblée générale des bénévoles! Pensez à amener un en-cas à partager 🙂

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

LE COJARDINAGE, C’EST QUOI ? DÉCOUVREZ LE VITE EN VISIONNANT LA VIDÉO CI-DESSOUS !

TÉLÉCHARGEZ LE KIT DE CO-JARDINAGE ET DÉMARREZ UN PROJET DANS VOTRE QUARTIER :

pdf       kit_cojardinons_version_beta

Envoyez nous vos photos, vos questions, vos remarques, vos offres de terrains ou de services, demande de participation, ou soutien (prêt de matériels, semences, plants, conseils, financiers)  à l’adresse : incredible.edible.belgium@gmail.com

Partagez avec nous votre première impression …

Publié dans Non classé | 1 commentaire

Les Incroyables Comestibles débarquent à Namur: cueillez vos fruits et légumes en pleine ville

« On n’aurait qu’à tendre la main pour manger un fruit ou un légume en attendant le bus ! » Ce petit coin de paradis, ce petit instant magique, Sandra, Lisa et Claire en rêvent depuis près d’un an. Ces trois Namuroises, alliées aux « Incroyables Comestibles », ont découvert ce mouvement sur Internet. Un mouvement né en Angleterre dont le but est de partager la nourriture.

Namur

« Tout le monde peut rentrer dans le mouvement : si vous voulez bricoler des bacs de potager, si vous savez dessiner des affiches, si vous avez la main verte ou si vous voulez juste donner quelques graines en contribution », sourit Lisa. « Vous pouvez aussi simplement mettre un bac devant chez vous, ou même un simple pot de basilic avec une affiche du mouvement », ajoute Sandra.

Car l’objectif est celui-là : développer, au printemps, de petits potagers partout dans la ville avec des fruits et légumes mis à la disposition de tous, gratuitement. Et faire évoluer les mentalités, souligne Claire, artiste de 28 ans : «Nous voulons approcher de l’autonomie. Sensibiliser les écoles à la petite agriculture. En Angleterre, les cantines des écoles servent le produit de leur propre potager. Ils sont plus attentifs à la provenance des produits. Et, ce qu’ils ne cultivent pas eux-mêmes, ils l’achètent aux producteurs locaux ».

Les trois organisatrices du mouvement namurois souhaitent ainsi apporter de nouvelles habitudes de vie en ville. Alors, peu à peu, elles construisent des bacs à potager avec du matériel de récup, informent la Ville de leurs projets et lancent leur appel auprès des citoyens. Des citoyens prêts à participer puisque plusieurs familles de Salzinnes se préparent déjà à cultiver quatre potagers prêtés par la commune. « La ville est censée appartenir à chacun qui y vit », remarque Sandra, formatrice en alphabétisation. « Mais on ne fait qu’y passer. C’est une façon de se réapproprier l ‘espace public. »

Les trois jeunes femmes avaient réalisé une action de sensibilisation aux fêtes de Wallonie en septembre dernier. Voici la vidéo :

Rejoignez-nous : ICI

Publié dans Non classé | 1 commentaire

Un incroyable potager a la cote à Schaerbeek !

Schaerbeek prend les devants
C’est au mois de mai dernier que le potager des incroyables comestibles  a prit forme à Bruxelles, et à Schaerbeek plus précisément. Catherine Piette, administratrice déléguée de Karikol , a lancer le projet.
incroyables comestibles Schaerbeek
« Quand ils ont mis les 2 casse-vitesses l’an dernier, il y avait 2 immenses fosses et ce n’était pas très joli dans la rue. On a eu un petit souper de rue durant lequel tout le monde s’est plaint. On a alors réfléchi et Catherine Piette, qui avait connaissance des Incredible Edible, a eu l’idée de réaliser un potager urbain chez nous » , confie Joëlle Van Zuylen, conseillère communale…
Un objectif triple L’initiative ne sert pas simplement à cacher la laideur des casse-vitesses. Elle répond à trois objectifs.« Tout d’abord, ce projet permet d’augmenter la convivialité et la solidarité entre tous les habitants. C’est aussi une utilité pratique car tout le monde peut utiliser les légumes pour les cuisiner », assure la conseillère communale.

524ff0203570479ce10ae0cc
« Enfin, il y a aussi une dimension plus profonde qui consiste en une prise de conscience chez les gens que cultiver des légumes, tout le monde peut le faire. Les citadins ont parfois perdu de vue que la nourriture sortait du sol. La démarche des Incroyables Comestibles leur permet de se la réapproprier » .
Et ça marche!
 
Courgettes, potirons, ciboulette, tomates, persil, thym, romarin, fenouille, camomille… Il y en a pour tous les goûts. Et que ce soit du côté des habitants ou du côté des passants occasionnels, l’initiative porte ses fruits. « Il y a un véritable engouement » , se réjouit Joëlle Van Zuylen. « Les gens qui découvrent ce potager urbain demandent souvent pour prendre une photo. » 
incroyables comestibles de Bruxelles
Il arrive même de temps en temps des petites aventures un peu insolites. « Ainsi, un monsieur qui allait à un rendez-vous et avait oublié d’acheter quelque chose, a décidé de prendre une courgette du potager en guise de cadeau. Des enfants viennent également souvent chercher un légume pour ensuite retourner faire de la soupe chez eux. Enfin, j’ai également reçu des étudiants qui avaient un apéritif et qui sont venus prendre quelques tomates ».
 
 
La pollution? Elle est partout
Certaines critiques pourraient être émises quant à la proximité du potager avec la route et… les échappements des voitures. À ce propos, les initiateurs du projet ne se formalisent pas. « La pollution, elle est partout de toute façon, même derrière sa maison. Les gaz remontent dans le ciel puis retombent sous forme de pluie. Il faut faire avec. Cependant, il est toujours important de bien laver les légumes avant de les consommer. Puis à ceux qui se focalisent sur ce danger-là, j’ai envie de dire que les plus grandes maraîchères en Belgique sont bien souvent le long des autoroutes… » , ajoute Joëlle Van Zuylen.
La conseillère communale ne se laisse d’ailleurs pas abattre par ce genre de critique. « La réussite du projet est évidente. Il suffit de regarder les habitants ici. Tous ont commencé à cultiver leur propre potager derrière leur maison. Ma voisine m’a même avoué que depuis le lancement des Incroyables Comestibles à Schaerbeek, elle veille toujours à ramasser ses pommes pour en faire de la compote. Avant, elle les laissait tomber et pourrir ».
L’origine du projet :
Un projet parti d’Angleterre et qui commence à « faire des petits » partout en Europe.
Les ronds-points ou casse-vitesses n’ont pas toujours un effet esthétique charmeur. Utiles pour des raisons de sécurité, ils ne font pas toujours plaisir aux yeux des habitants qui les avoisinent. Ils peuvent pourtant être mis en valeur de manière tout à fait écologique.
Un concept parti d’Angleterre et qui a fait du chemin 

Tout est en fait parti d’Angleterre. En 2008, des habitants de Tormorden (nord de la Grande-Bretagne) ont trouvé un moyen ingénieux de faire face à leur manière à la crise économique. Ils ont décidé de garnir leurs rues de bacs de plantation: sur les trottoirs, dans les cours d’école, sur le parterre de l’hôpital… La ville s’est alors transformée en potager géant.

Le principe est simple: chaque habitant cultive son petit carré de terre et lorsque les légumes sont mûrs, tout le monde peut venir se servir. Ce concept a alors été baptisé « Incredible Edible » ( Incroyables Comestibles ). Et il va faire son petit bonhomme de chemin en France, aux Pays-Bas mais aussi… en Belgique.
rejoignez l’équipe : ICI
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Sautour : des légumes pour qui veut

Encore un petit peu de soleil et la place des Jardiniers à Sautour aura belle allure !

INÉDIT…

Inauguration de la « Place des jardiniers » des Incroyables Comestibles à Sautour – Philippeville !

Canal C – Cet espace de partage un peu particulier appartient à personne et tout le monde en même temps. Ici poussent salades, haricots, tomates et autres courgettes. Dans quelques temps, lorsque ces légumes seront à maturité, n’importe qui souhaitant les cuisiner pourra les cueillir gratuitement.

Ce jardin, ou plutôt cette « Place des jardiniers » a été inaugurée par les autorités communales. Outre l’objectif de rendre possible l’autosuffisance alimentaire du territoire, la démarche vise aussi à retisser le lien social entre les habitants de la localité.

Une superbe initiative solidaire impulsée par Sarah Harpigny à Sautour – Philippeville. Encore un petit peu de soleil et la place des Jardiniers à Sautour aura belle allure ! Cet espace citoyen permet à qui le souhaite de planter de savoureux légumes et à d’autres de se servir pour les déguster. Et c’est gratuit !

« Sautour : des légumes pour qui veut ! » c’est sur Canal C

Sautour : Dénotations historiques : Salturnius, Sutur, est une section de la ville belge de Philippeville située en Région wallonne dans la province de Namur.

C’était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Ruines d’une ancienne place forte, dite « Haut-du-Village ».

Ces ruines ainsi que tout le « Haut-du-village » sont classés par la Région Wallonne.

Aujourd’hui cet espace citoyen permet à qui le souhaite de planter de savoureux légumes et à d’autres de se servir pour les déguster.

Et c’est gratuit!

Inauguration du jardin partagé.

Inauguration du jardin partagé.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Incroyables Comestibles à Grez : BRAVO !

Le projet de Grez en Transition a été retenu par la Fondation Roi Baudouin pour installer des bacs qui serviront de jardinets partagés.

Gros succès pour l’appel à projets de la Fondation Roi Baudouin dans le cadre de «Vis mon village!»,

Grez

151 candidatures ont été rentrées avant qu’un jury indépendant ne sélectionne 29 projets très concrets et très divers, à travers toute la Wallonie qui se partagent 126 588 €

«L’éventail va d’un étonnant container mobile favorisant l’échange et la solidarité entre habitants à de nombreux potagers partagés ayant chacun leur touche d’originalité. En lançant cet appel, la Fondation a en effet voulu soutenir des projets qui visent à améliorer la qualité de vie dans les villages, hameaux et quartiers ruraux et à favoriser les contacts entre habitants», souligne Jean-Paul Collette, responsable de la communication

Un seul projet a été retenu en Brabant wallon, celui dénommé «Tout le monde sème !» introduit par les Gréziens de Grez en Transition. Marianne Lambrechts, à l’initiative, expose son concept : «On s’est inspiré du mouvement «Incredible edible» : construire et installer des bacs de plantations comestibles dans la commune. Les habitants y plantent légumes, fruits et fleurs, à partager avec leurs voisins! Les bacs sont placés dans des endroits bien visibles, et publics si possible même si, pour ce faire, nous allons prendre contact avec les autorités communales, la bourgmestre et l’échevin du développement durable, voire avec la police, afin de définir ensemble les synergies, en veillant à installer ces bacs sans gêner la sécurité.»

Le but est d’avoir 60 grands bacs et 40 plus petits, placés dans les dix villages pour que chacun d’entre eux bénéficie du concept. «Ce serait l’idéal, avec si possible des lieux publics histoire de recréer des lieux de vie à partager! Nous avons placé le premier bac prototype devant chez nous, le «bac du centenaire» où l’on y retrouve de la sauge, des pois «dwarf grey sugar», le voisin a planté des tournesols. Il y a aussi des lupins et un mélange mellifère, deux engrais verts qui, lorsqu’ils gêneront, seront coupés et posé en sol en guise d’engrais. L’idée est que ce soit zéro pesticide, zéro insecticide et zéro produit chimique.»

Les idées recherchées par le projet sont ainsi diverses : » Créer des liens bien sûr car les bacs ne permettent pas de nourrir le quartier. Mais grâce à ces bacs, on peut échanger des pratiques, on envisage aussi d’organiser un repas de quartier sur la thématique. Personnellement, j’ai appris à construire un bac et j’ai utilisé pour la première fois une foreuse! Le bac vient d’être réalisé et quatre voisins sont déjà venus s’intéresser à celui-ci, dont l’un que je n’avais plus vu depuis bien longtemps!»

Le bonheur de partager est également bien présent dans la démarche. «Vraiment, c’est tout à fait cela. Quelqu’un passe, voit une fraise, il la cueille et la déguste!»

Avec le budget de 4 234 euros récolté, il s’agira de se procurer le bois mais aussi de distribuer dans l’entité un toutes boîtes pour mobiliser la population à ce projet.

Aller sur le site de Grez en Transition

Plus de détails concernant le projet « Vis Mon Village » de la Fondation Roi Baudouin

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire