Afrique

AFRIQUE

La « pollinisation » des incroyables comestibles a commencé en Afrique, et elle se répand de façon fulgurante. Plusieurs actions sont en cours et déjà bien avancées avec leBurkina-Faso, le Mali, le Togo, la République Démocratique du Congo, ou encore leGhana. Pour ce qui concerne ce dernier pays, le Ghana, les coopérations de partage de d’expérience autour de la méthode participative citoyenne Incredible Edible, sont à l’oeuvre. Vous pouvez avoir un aperçu des rencontres qui se sont déroulées à Todmorden en vous rendant sur le site « Incredible Edible Todmorden ». La page relatant les échanges peut être consultée à partir du lien ICI.

En France, plusieurs délégations africaines se sont rendues à la Ferme du Pouzatpour découvrir les méthodes naturelles disponibles et gratuites permettant deredonner vie à la Terre en Afrique dans des temps relativement courts. La photo ci-dessus nous montre une délégation Dogon venue se former avec ces méthodes simples à mettre oeuvre et au résultat spectaculaire. Cette formation a eu lieu àLivernon, dans le département du Lotde la région Midi-Pyrénées. Cela s’est passé sur les terres agricoles des plateaux des Causses, il y fait plus de 40 degrés au soleil durant l’été, nos amis africains n’ont pas été dépaysés. L’enseignement a été assuré aimablement par Jacky Dupety, fermier pionnier des pratiques totalement respectueuses de l’environnement, produites localement dans des éco-systèmes d’autosuffisance de dimension familiale, et 100 % bio !

Le saviez-vous ? La méthode de culture à l’aide du Bois Raméal Fragmenté, qu’on appelle plus communément le BRF, a été expérimentée sur le sol africain, et ça donnedes résultats spectaculaires. La photo ci-dessus montre une culture comparative expérimentale dans une zone désertique du Sénégal. Sur la partie droite, aux couleurs bien vertes, on peut observer le résultat de production de plans de tomatesavec les techniques naturelles de Bois Raméal Fragmenté. Ces techniques sont peu consommatrices d’eau. Elles ne dépendent d’aucun traitement chimique artificiel. Sur la partie gauche, on peut voir aisément la différence de résultat avec la même terre et les mêmes plans de tomates, mais cultivés selon les procédés actuellement développés depuis plus d’une cinquantaine d’années. Ces techniques mises en œuvre sans le BRF sont d’un rendement pauvre. De plus, elles nécessitent de grandes quantités d’eau et de traitements chimiques artificiels couteux. En anglais, le BRF se traduit par RCW : Ramial Chipped Wood. La généralisation de ces pratiques naturelles vertueuses permet d’envisager une immense perspective de revitalisation des ressources agricolesdans des délais relativement courts pour les populations d’Afrique, sur tous les pays, sans exception. Elles sont gratuites car naturelles.

Elles sont le bien commun de l’Humanité.

On peut trouver sur le site de la Ferme du Pouzat de Jacky Dupety, des ressources fabuleuses de ces méthodes innovantes pour réussir l’expérience de l’abondance partagée des incroyables comestibles sur les terres d’Afrique. Par exemple, Jacky a échangé son expérience sur le BRF avec Thibaut Leriche qui soutient des programmes de coopération avec les habitants du Burkina Faso. Ces programmes concernent la plantation de végétaux avec d’ingénieux systèmes de protection faciles à mettre en oeuvre, absolument peu coûteux, et pouvant offrir des résultats de taux de réussites incroyables de l’ordre de 98 %. Il est possible de prendre connaissance de ces expériences sur le site de Thibaut et de lire les témoignages de satisfaction des habitants africains ayant fait appel à ces techniques. Le lien de la page est ICI.

Les échanges entre les familles de Belgique et les familles d’Afrique sont nourris d’une longue histoire commune. Aujourd’hui, les habitants de plus en plus nombreux désirant se reconnecter les uns les autres avec la Terre, dans une relation bienveillante et respectueuse envers chacun, nous permet d’envisager de nouvelles perspectives de soutien mutuel et de coopérations tout à fait innovantes, et à effet immédiat.

Si vous voulez en savoir plus sur l’expérience de Jacky avec l’usage de la technique du Bois Raméal Fragmenté dans le jardinage et la culture selon les procédés naturels,vous pouvez lire la page consacrée à ce sujet sur notre site pilote des incroyables comestibles de Fréland : « Le BRF donne la vie ».  Le lien est ICI.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s