Gratiferia à Ecaussinnes

ou marché du gratuit, c’est le Dimanche 26 mai 2013 – Place Cousin à Ecaussines

Tout droit venu d’Argentine, la Gratiferia c’est donner plutôt que vendre, voici la philosophie de consommation qu’ont développé certains citoyens pour lutter contre la crise.

Les citoyens proposent des fruits et légumes en libre-service dans l’espace public et font le choix de produire et consommer localement, dans un esprit d’entraide.

L’objectif est le réemploi des objets, tout en rendant service à ceux qui en ont besoin. Approvisionné par les dons de particuliers, avec l’appui des élus locaux : vaisselle, livres, lampes, jouets, sauf de l’alimentation et des vêtements.

Les Gratiferias sont des marchés gratuits avec un seul mot d’ordre “Servez-vous, tout est gratuit”. Les gratiferias sont organisés dans des lieux publics, ouverts à tous et aucun droit d’entrée n’est exigé. On y apporte ce que l’on veut et on en repart avec ce qui nous plaît.

Que ce soit Incroyables Comestibles, Magasin gratuit ou Gratiferia, l’idée reste la même : donner une seconde vie aux aliments ou aux objets, recréer du lien entre les citoyens, pour le plaisir de partager, sans réciprocité.

Nous remercions vivement Bruno Willems et Areti Boscoupios pour leur soutien …

 Inscription et participation obligatoire et GRATUITE

Rejoignez-nous nombreux, invitez vos amis.. : GRATIFERIA

Nous serons ravis de rencontrer les associations, les producteurs de la région.

Avec l’aimable participation

Les Revarts 

La commune

Incroyables comestibles de La Louvière, Mons

Ecaussines en transition

Avec gratitude, partageons…

com  « Incredible Edible Belgium »

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

DURBUY – Barvaux « Bourse aux plantes »

BARVAUX – Dimanche 5 mai de 9h à 13h !

397825_10201117575565536_49182568_n

La Bourse aux plantes du PCDN, dans les jardins de l’asbl Socrates Rue du Ténimont, 25 à Barvaux

Venez échanger/… donner/… emporter
des boutures et des plants de fleurs ou de légumes et/ou des graines
avec d’autres amateurs de jardin, en toute convivialité !

Il y aura aussi quelques dégustations à base de plantes
(soupe aux orties, pesto, jus de pommes, tisanes, etc …)

Bienvenue à tous !
Pascale et l’équipe du PCDN de Durbuy

Télécharger le DOCUMENT   PCDN_Plan_communal_du_developpement_de_la_nature_incredible_edible_belgium

Rejoignez-nous 

Incredible Edible Belgium

incredible-edible-belgium

 

 

Publié dans Non classé | 1 commentaire

La révolution des « Incroyables Comestibles » ! Et l’économie ?

Comment changer le regard des gens en mettant à disposition gratuitement de la nourriture dans des bacs. L’expérience a commencé en Angleterre, et elle irrigue maintenant de nombreux endroits dans le monde, dont la Belgique.

Une révolution silencieuse est en marche!

IET brochure 

Merci à Vincent Joris du groupe des Incroyables Comestibles de Marchin pour la traduction en français du document explicatif des Incredible Edible Todmoren
Des bacs de légumes sont proposés en libre cueillette dans les espaces publics.

Les incroyables comestibles de Philippeville

Ça a commencé en Angleterre et vise à rendre les territoires auto-suffisants pour leur alimentation par la production locale dans le partage avec des pratiques respectueuses de l’environnement.

La démarche des incroyables comestibles est entièrement citoyenne, apolitique et non marchande, dans le respect de chacun. Elle se veut inclusive et ouverte à tous. Il n’y a aucun concept, aucun message philosophique ou de croyance en quoi que ce soit.Chacun est libre ! C’est juste une démarche de partage où les gens qui en ont l’envie font l’expérience de se reconnecter entre eux et à la Terre. Aussi simple que ça ! Enjoy!

Ça commence à gagner la Belgique, la France et le Monde.

Vous aussi utiliser la carte de Belgique pour implanter vos bacs, vos carrés de partages

Les initiatives personnelles et collectives sont encouragées.

La révolution des « Incroyables Comestibles »

En découvrant les incroyables comestibles pour la première fois, plusieurs personnes ont posé la même question : mais si les fruits et légumes sont gratuits partout dans la ville de Todmorden, comment l’économie locale peut-elle s’en sortir ?

Ou encore :« Que deviennent les maraîchers locaux ou les marchands de légumes ?  »

Nous allons tenter de regarder de près cet aspect des choses essentiel, puisqu’il concerne l’argent et les revenus, ainsi que la richesse produite par ce nouveau mode de vie totalement transparent, éthique, solidaire et co- responsable.

freland-et-sa-marmelade1 (1)

Nourriture à partager

En fait, la réponse est simple. Le processus des incroyables comestibles est un catalyseur. Il permet d’aider à opérer un changement de regard qui conduit à créer une autre façon de vivre harmonieuse, féconde et bienveillante.

Les habitants quittent la croyance erronée que tout est séparé, divisé, et conflictuel pour survivre, et prennent conscience qu’en réalité, tout est relié et interagit. Par conséquent, du point de vue collectif, si vous agissez avec des intentions de dialogue, de respect de l’autre, sans jugement, en acceptant les différences de chacun, dans le partage et les coopérations à tous les niveaux, vous créez une nouvelle dynamique vertueuse, et donc, au bout du compte, une nouvelle économie vertueuse. Il y a une co-responsabilité de chaque co-créateur dans ce nouveau type d’échange.

Allez-y! Servez-vous, c’est gratuit!

Maintenant, qu’en est-il de l’économie locale des territoires de plus en plus nombreux qui font le choix de ce nouveau système ?

Nous dirions, qu’avec ce nouveau regard et cette nouvelle façon d’agir individuellement et collectivement, il y a un changement complet du cadre initial qui offre de nouvelles perspectives inédites. Par exemple, il y a une quantité croissante de bacs de plantations sur l’espace public de Todmorden où on peut se servir des fruits et légumes gratuitement. Il est évident que la totalité des bacs de partage ne suffit pas à nourrir toute la population des 14.000 ou 15.000 habitants. Mais, grâce à l’action de ces bacs de partage, le catalyseur, les gens ont changé de regard, et de fil en aiguille, d’attitude et de comportement. Alors, chacun agit différemment dans son quotidien par la conscience qu’on est co-responsable et donc co-créateur du tout, c’est à dire de l’ensemble du système, de l’ensemble de la communauté locale. Il y a par conséquent un désir de plus en plus fort d’aider l’autre, car en aidant l’autre, on renforce toute la communauté, et donc soi-même.

c061_incredible_edible_belgique_w680

Prenons un exemple concret pour illustrer la façon dont le changement s’opère.

Vous avez un apiculteur qui produit avec ses abeilles une certaine quantité de miel dans une petite entreprise familiale locale. Cet apiculteur vit de son activité. Et avec les revenus du miel qu’il produit chaque année, il doit satisfaire les besoins de son foyer. Dans l’ancien système séparé, cet artisan va vendre son miel sur le marché de la commune. Cela ne suffit pas à écouler son stock. Alors, il va passer un temps considérable à aller de plus en plus loin de chez lui pour vendre sur les marchés des villages voisins. Cet apiculteur arrive ainsi difficilement à vendre au meilleur prix 30 ou 40, voire 50 % de sa production. Pour le reste, il va devoir céder son stock invendu localement à des distributeurs intermédiaires, à des prix très bas, où son miel partira on ne sait où.

Or, c’est « la vente obligée » auprès de ce distributeur qui fait que ce petit producteur abandonne sa marge bénéficiaire, le fruit de son travail. Et ainsi, comme de nombreux petits producteurs agissant dans le système de la compétition, il est toujours sur le fil du rasoir et a du mal à s’en sortir. Pendant ce temps, les habitants de sa commune qui n’ont pas acheté le miel au marché, représentant la plus grande quantité de la consommation locale dans les pratiques consuméristes de l’ancien système, vont se rendre dans des boutiques d’approvisionnement de chaines de distribution et acheter du miel produit, la plupart du temps, à des distances éloignées du lieu de fabrication, voire à l’autre bout du monde. Ce sinistre scénario se reproduit actuellement pour de nombreux artisans et petits producteurs locaux partout.

Dans le cas de la ville de Todmorden, ou de toutes les autres qui ont fait le choix de changer de pratique par ce changement de regard, on recherche tout ce qu’il est possible d’imaginer pour arriver à l’autonomie alimentaire locale. Et fin 2011, les habitants de Todmorden étaient délà à 83 % de cet objectif, après trois années d’expérimentation du processus. Imaginez le gain pour chaque producteur local, comme notre apiculteur, lorsque tout, ou presque tout, est produit et consommé localement. L’apiculteur n’a plus besoin d’abandonner sa marge à des intermédiaires. Il retrouve une certaine sérénité, car il n’est plus en tension perpétuelle avec un avenir incertain, ni constamment sur le fil du rasoir. C’est pareil pour tous les autres fermiers, maraichers et artisans locaux. Il suffit de les écouter s’exprimer dans le reportage vidéo « Incredible Edible Todmorden ». On a changé de système.


a064_incredible_edible_todmorden_changement_de_paradigme_schema_didactique_francois_rouillay_17_03_2010_w1024

Les commerçants locaux ne sont pas perdants non plus, parce que il y a un rééquilibrage des ventes. Ce qui est produit localement est privilégié par les clients qui sont devenusdes consommateurs éco-responsables et solidaires à l’échelle de toute la collectivité. De plus, la collectivité locale qui était en déclin depuis une centaine d’années, retrouve une nouvelle dynamique car elle rayonne. On cherche des guides interprètes des langues du monde entier pour accompagner les visiteurs étrangers de plus en plus nombreux à venir à Todmorden pour comprendre comment une telle économie vertueuse est possible et applicable partout, seulement par le fait de changer de regard.

Nous tenterons tout au long de cette expérience des incroyables comestibles de partager sur ce site les exemples de plus en plus nombreux, ainsi que les témoignages d’acteurs qui deviennent les co-créateurs de cette nouvelle économie vertueuse basée sur le partage et la co-responsabilité.
Vous êtes toutes et tous les bienvenus dans cette belle expérience qui n’est plus du domaine de l’utopie, mais bien une nouvelle réalité pour de plus en plus de gens dans de nombreux pays, comme vous pouvez vous en rendre compte sur la carte géographique de localisation des incroyables comestibles dans le monde. Le lien de cette carte est ICI. Sur les onglets du menu horizontal du haut de page du site, vous pourrez prendre connaissance, pays par pays, territoire par territoire, communauté locale par communauté locale, que l’abondance partagée produite par les incroyables comestibles est bien devenue une nouvelle réalité pour de plus en plus d’habitants partout dans le monde, ou en phase de le devenir selon le choix des acteurs.
Par la transparence, la sincérité, l’intégrité, la confiance est restaurée.
C’est la raison pour laquelle, les enfants sont nos guides.
Bien amicalement à tous,
François Rouillay

Les incroyables comestibles de Belgique remercient vivement François pour ces explications

Voir le site de la coordination nationale de la démarche participative citoyenne Incredible Edible pour la France en libre accès pour tous

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

PARTICIPATION…

Merci au site Français pour la conception de cette affiche

Merci au site Français pour la conception de cette affiche

L’action des incroyables comestibles est une initiative citoyenne ouverte à tous !

Pour participer, c’est simple et accessible à chacun. Cela ne demande aucun moyen particulier. Il s’agit seulement de changer de regard et de faire le choix de s’engager dans un processus de co-création joyeux librement consenti où vous décidez de vivre l’expérience ici et maintenant de l’abondance partagée dans une dynamique bienveillante et vertueuse de co-responsabilité commune de femmes et d’hommes libres sur Terre, dans le respect mutuel, l’entraide et la bienveillance.

Voici une proposition de méthode en 5 étapes, réalisable en un temps très court :

Étape 1

On constitue une équipe locale avec d’autres familles pour initialiser l’action à plusieurs. Mais, on peut aussi commencer par se lancer seul si on ne trouve personne d’autre dans sa commune, vous serez vite rejoints par de plus en plus de volontaires connus ou inconnus qui se reconnaitront dans l’expérience et qui vous proposeront de participer à vos côtés ;

Rejoignez le réseau et faites connaissance

Étape 2

Chaque membre du groupe prend une bêche de jardinier en main et va poser, avec les autres, devant la pancarte de la commune, en tenant le visuel

« Incredible Edible Belgium »

pour donner de la force au mouvement global et enraciner l’action sur votre territoire.

Vous pouvez aussi ajouter la pancarte « Nourriture à partager », cela donnera une portée plus grande encore au message.

Soyez souriants, joyeux et spontanés, mettez en offrande devant vous quelques fruits et légumes qui marqueront votre engagement dans la démarche d’abondance partagée des incroyables comestibles pour tous.

Associez les enfants si c’est possible, ils sont notre devenir et en même temps nos guides dans cette nouvelle ère de rapports aimants spontanés et sincères. Vous pouvez aussi associer vos amis musiciens si le coeur vous en dit, c’est vraiment l’entrée dans une nouvelle expérience joyeuse. Faites plusieurs clichés, sélectionnez les meilleurs et envoyez-les à Sylvie pour la Belgique ou à Estelle, à Todmorden, pour l’Angleterre et l’international. Et c’est parti, dès cette étape 2, vous êtes déjà entrés dans cette magnifique vague de partage planétaire « Incredible Edible » ;

Étape 3

Chaque foyer réalise une plantation sur son espace privé, en bordure “non fermée” de l’espace public et prend des photos de l’installation avec la mention “nourriture à partager” des « incroyables Comestibles »

Étape 4

L’équipe à la possibilité d’assister aux ateliers « Comment créer et gérer un blog » afin de publier le suivi de ses travaux et l’échange avec sa commune ou sa région.  Penser à organiser des petits repas de fête, associer les voisins et vos proches, faites des petits clips vidéos à envoyer à l’équipe pour diffuser vos réalisations. Et surtout, mettez bien en évidence l’envois de votre photo de groupe (ou vous seul) devant la pancarte de la commune avec le visuel des Incroyables Comestibles  ;

Étape 5

Une fois l’action d’initialisation démarrée et devenue une nouvelle réalité locale, on passe à la “pollinisation” du territoire, de proche en proche, pour gagner l’espace public, comme à Todmorden. On sensibilise ses voisins des autres rues pour se lancer à leur tour, puis on tente de rallier le conseil communal pour ouvrir l’espace public à la co-création du partage des Incroyables Comestibles, comme nos amis anglais ont réussi à le faire en 4 ans et ainsi devenir une collectivité auto-suffisante pour son alimentation locale, simplement par la reconnexion des habitants les uns aux autres, en lien avec la terre. Avec l’expérience acquise à Todmorden, il est possible à présent, pour toute collectivité qui désire s’engager dans le processus d’auto-suffisance alimentaire du territoire, de le réaliser en 4 mois, si c’est la désir de sa population.

De proche en proche, nous devenons les jardiniers d’abondance de notre lieu de vie, celui du partage et de la bienveillance envers chacun. Nous préviendrons aussitôt nos cousins anglais de votre action locale. Une balise sera alors plantée sur la Carte Mondiale qui se trouve ICI, avec un hyperlien actif en direction de votre profil GOOGLE PLUS.

Nous intégrons le point des plants sur la carte Google Incredible Edible Belgium..

Ainsi, avec cette méthode, en moins de deux heures, vous êtes passés d’une action de partage de niveau local de votre commune, à une immense vague de reconnexion consciente au niveau planétaire. Vous n’êtes définitivement plus seuls. Par cet acte libre et délibérément consenti, vous avez effectué un retournement conscient de votre vie, vous avez changé de regard et avez retrouvé votre souveraineté en tant que femme ou homme, co-créateur libre de votre Nouvelle Réalité.

Le temps à peine, que nous écrivions ces pages, nos amis de Todmorden nous signalent que les incroyables comestibles sont déjà arrivés au Japon et qu’il essaiment partout aussi vite que les bourgeons des arbres éclosent lorsque la sève du printemps est arrivée à son terme. Vous voulez le voir pour le croire ? Il vous suffit de cliquer sur le lien ICI.

incredible_edible_belgique_belgium_affiche_a_partager

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Allez les communes de Belgique !

On se bouge !

L’ONU a mis en garde la communauté internationale contre l’imminence d’une crise alimentaire mondiale en 2013, écrit le quotidien

Vous aussi vous voulez rejoindre notre communauté ?

Envoyez votre formulaire ( sans engagement )

Nous vous tiendrons informés de la suite de l’organisation sur le terrain et en ligne

265061_357573764350240_1323701970_n

On accélère les incroyables comestibles ou les INCREDIBLE EDIBLE, les anglais sont déjà passés à la vitesse supérieure pour rendre possible l’autosuffisance alimentaire des territoires avec la démarche citoyenne des « Incredible Edible », c’est pas pour rien.

Et comme ils sont sympas nos cousins, ils partagent leur expérience avec nous gratuitement !!!

Ce que Todmorden a réalisé en 6 ans, nous pouvons à présent le faire le temps d’une saison et de sa récolte.Je vous en conjure, n’attendez pas pas le dernier moment pour faire vos bacs de nourriture à partager dans la ville. C’est cet hiver que ça se joue.Bientôt, sur les territoires, vous aurez deux sortes de villes, les villes fleuries avec 1, 2, 3, 4 ou 5 étoiles qui en fait sont des fleurs, et puis vous aurez les villes garnies avec 1, 2, 3, 4 ou 5 étoiles qui en fait seront des incroyables comestibles en fonction de l’autonomie alimentaire.Chacun est libre de son choix puisque nous sommes tous co-créateurs co-responsables de notre devenir.

Image | Publié le par | 5 commentaires

Comment la ville de Todmorden, avec ses « Incredible Edible » fait un pied de nez au Nouvel Ordre Mondial !

Cette galerie contient 6 photos.

C’est la prise de conscience d’habitants libres et souverains qui permettent de passer d’un système de pénurie et de raréfaction des ressources dans un climat tendu d’oppositions et de frictions, à un système d’abondance harmonieux aux possibilités de créativité illimitée  … Lire la suite

Galerie | 4 commentaires

UGOLINI

ugolini-ceci n'est pas une alerte(suite4) par ugolinichristian

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Donner c’est recevoir : Les marchés gratuits, la nouvelle tendance

 anticonso

01.06.2012

Né dans la capitale argentine, le concept fait fureur et a déjà conquis de nombreuses villes à travers tout le pays. L’idée est simple, il s’agit de donner le superflu sans rien attendre en retour, pour que plaisir d’offrir ne rime pas avec consommation effrénée.

Une idée qui gagne du terrain

Imaginez un instant une brocante ou derrière chaque étal vous seriez accueillis par un :

« Servez-vous, tout est gratuit ».

À première vue, l’idée peut faire sourire… Pourtant, ces marchés existent bel et bien à Buenos Aires, où ils ont lieu de façon régulière depuis 2010.

Baptisés gratiferias, ces événements ont vu le jour grâce à Ariel Bosio, un jeune argentin lassé de devoir transporter ses possessions de déménagement en déménagement. Il explique:

« J’ai découvert que je pouvais vivre avec moins d’affaires que ce que je possédais et que c’était surtout une question d’habitude ».

Après avoir offert son « surplus » aux amis de son école d’arts martiaux, Ariel crée le concept de gratiferias, qui se répand d’abord à travers les centres culturels de la ville avant de conquérir les places publiques.

N’importe qui peut organiser un gratiferia, à la seule condition que le lieu soit public, ouvert à tous et qu’aucun droit d’entrée ne soit exigé. Avec un message simple:

« Amenez ce que vous voulez, ou rien du tout. Repartez avec ce qui vous plaît ».

Ni troc, ni réciprocité

Les gratiferias sont avant toute une invitation à se débarrasser de possessions matérielles devenues inutiles ou superflues, afin qu’elles circulent et profitent à d’autres.

Aux objets qui se trouvent habituellement sur un marché d’occasion, tels que vêtements, livres, meubles ou appareils électroniques, sont venus s’ajouter des biens immatériels. Les gratiferias sont aussi l’occasion de concerts, d’ateliers de toutes sortes, de projections cinématographiques ou encore de séances de massage. Bien sûr, toutes ces activités sont proposées gratuitement.

Claudia Cordobes organise des marchés gratuits à San Fernanda, dans la province de Buenos Aires et s’amuse des réactions du public:

« Ceux qui viennent pour la première fois à un gratiferia le font par curiosité, un peu surpris, pour vérifier que tout est vraiment gratuit, comme on le leur a raconté ».

Sur sa page Facebook officielle, le projet regroupe plus de 3 800 personnes, et connaît un succès croissant. Le concept dépasse déjà les frontières de l’Argentine et s’exporte vers les pays voisins, au Chili, en Uruguay, au Brésil, en Colombie ou au Mexique. Ariel Bosio s’enthousiasme:

« Chaque jour, nous sommes un peu plus nombreux à adopter cette nouvelle forme de partage ».

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Pétition : Manifeste pour une sortie de crise par l’écologie et par le civisme

 

Termes et conditions
    • pour l’avenir de l’humanité!

    • L’ensemble des recommandations est constitutif d’un système opérant : ça peut marcher (alors que le système actuel ne marche pas, et détruit)

    •  Il est important que chacun prenne ses responsabilités.

      Ne plus subir mais agir …

    •  une urgence pour avancer ensemble, de Québec à Athènes en passant par Bruxelles!
    •  l’écologie n’est pas la prérogative d’un parti ou de khmèrs verts. Elle émane simplement de citoyens soucieux que le bon sens revienne au premier plan, soucieux de nous voir quitter la trajectoire actuelle qui nous mène dans le mur.
    •  Je signe pour des raisons éthiques et de bon sens commun :besoin de justice et droit au développement durable pour tout homme sur la planète.
    •  Il est urgent de changer nos pratiques, afin de prendre soin de soi, prendre soin de l’autre, prendre soin de notre planète.
    • Pour le bon sens et la survie du vivant.
    • about 10 hours ago

      L’enjeu du siècle et pour des siècles !

    • about 9 hours ago

      Pour qu’il n’y ait pas que des profs d’unif qui signent… Pour faire avancer le schmilblick… Pourquoi ne pas s’associer au collectif Roosevelt 2012 ? L’union fait la force !

    •  Nous avons tous un rôle a jouer dans cette reconstruction du système. D’ailleurs, n’oublions pas de prendre conscience de nos actes/comportements quotidiens… le changement passe par nous!
    • … Et tout cela ne sera véritablement possible que lorsque les nombreux individus et groupes déjà porteurs d’initiatives de transition depuis peu ou depuis nombreuses années, seront pleinement reconnus pour leur rôle pionnier, assuré avec modestie ou de façon plus visible. Reste un « plafond de verre » à faire sauter pour permettre l’essaimage de ces multiples expériences!

    • La société civile est plus porteur des changements nécessaires que les représentants de l’écologie politique. Ces derniers sont incapables de créer un rapport au pouvoir écologique.

    • Une simple question de bon sens et la prise de conscience des réalités.
    • Parce que nous ne pouvons plus nous abriter derrière notre ignorance. Chaque jour qui passe sans réduire nos émissions, nos prélèvements des ressources non renouvelables et notre production de toxiques à longue vie est une trahison de plus par rapport à nos enfants… Il est vraiment urgent de ressentir à quel point le reste de la biosphère est juste une extension de notre corps, et qu’il nous faut nous désanesthésier…
    • solidarité et écologie vont de pair et se soutiennent l’une l’autre
    • A force de viser les élections suivantes, les femmes et les hommes politiques qui nous

      dirigent nous envoient droit dans le mur.
      Et encore plus sûrement nos enfants.
      J-P M

    • JE SUIS CONTRE LA MODIALISATION
    • Il est temps de voir la réalité en face, et de prendre des décisions courageuses, tant au niveau personnel que collectif !
    • Dans l’espoir de contribuer à meilleur rapport de force pour le long terme
    • Pour un peu de bon sens et plus de conscience dans nos modes de vie.

      C’est à vous d’agir !

Publié dans Non classé, PETITION - MANIFESTE | Laisser un commentaire

Barvaux et ses Incroyables

Cette galerie contient 6 photos.

Il n’a pas fallu longtemps pour que les belges se mettent à leur tour à polliniser les espaces publics de leurs territoires. Doués d’un sens de l’initiative incroyable, voilà que les habitants de Barvaux se mettent à repérer les espaces laissés à l’abandon pour leur redonner … Lire la suite

Galerie | 5 commentaires